La coloc, on en parle?

Et hop, suite aux discussions sur le discord, un petit topic pour vos tips et retours d’expériences sur la coloc pour celleux qui hésiteraient à franchir le pas (qui peuvent d’ailleurs poser leurs questions !). Merci pour vos contributions :smiley: !

Bon du coup j’ai pensez à une nouvelle question. Est-ce vous pensez qu’il faut privilégier une colocation unisexe ou plutôt une mixte ? (ma relation avec le sexe opposé est quasiment inexistante et, je suis peut-être tombée sur les mauvaises personnes, mais j’ai remarqué que parmi les filles il y avait beaucoup de pestes :sweat_smile: )

1 Like

Hello! Super sujet, surtout que je viens d’emmenager en colloc pour la première fois aha :upside_down_face:
Je me vois mal faire partie de collocs à + de 3 personnes, pour moi ça fait trop de gens autour sinon :see_no_evil: Pour les personnes qui ont expérimentés plusieurs types de collocs, c’est à combien de personnes que ça a été le mieux? :slight_smile:
Et pour te répondre @Emilie , ça dépend de toi :slight_smile: Il peut y avoir beaucoup de pestes en effet, comme ça peut être pareil du côté masculin… Je pense que, comme ça a été dit sur Discord, il faut bien discuter pendant la visite de l’appart et prendre le temps de voir si les personnes partagent un peu ton mode de vie ou ta vision des choses quant au vivre ensemble.
Parmis les collocs mixtes de 4/5/6 personnes dont j’ai entendu parler, ça peut aussi arriver que 2 des collocs se mettent en couple, et les autres personnes qui partagent le logement en sont pas toujours très ravies x)

Bonjour à toustes !

Ma première expérience de vraie collocation (hors famille) a été au Portugal. Le premier logement dans lequel j’étais avait 11 chambres.

J’étais le seul mec, 10 filles vivaient là, toutes de nationalités différentes. On parlait donc Anglais. Ma chambre était horrible, elle donnait sur une sortie de clim et de hotte de cuisine.

La collocation s’est super bien passé. J’adorais être avec des gens que je ne connaissais pas. Elles m’ont fait découvrir la ville, rencontré leurs amis et on a passé beaucoup de soirées ensemble. Elles étaient toutes étudiantes, et j’étais le seul à bosser.

Je suis partie au bout d’un mois à cause de ma chambre, des cafards et de la cuisine qui avait genre deux fourchettes et trois cuillères.

Je me suis retrouvé dans une collocation avec deux deux brésiliens, où je suis resté 8 mois. C’était très cool. On se faisait des petits repas tranquille, et occasionnellement une soirée vin, bière et herbacée.

Quand les deux brésiliens sont partis, un anglais et un autre brésilien sont venus, on a passé deux mois vraiment très cool. Ensuite je suis partie vivre plus proche de mon travail dans une collocation avec les propriétaires.

Très cool une fois de plus, mais je considère pas ça comme une collocation pour être honnête.

Maintenant que j’habite à Dublin, je n’ai pas le choix d’être en collocation au vue des prix des loyers. (Je paie 900 euros par mois pour une chambre dans une maison)

Nous sommes 5 colocataires, deux français, une brésilienne, un allemand et un suédois. On travaille tous et je trouve que l’on a une bonne entente, sur les taches ménagères, le rangement, la cuisine, la salle de bain, etc.

Personnellement, je n’ai eu aucune mauvaise expérience avec des gens, seulement avec les proprios et l’état des appartements.

Je n’ai jamais fait de collocation avec des gens que je connais et je ne le recommande pas. Tous ceux que je connais qui ont été en collocation en étant potes avant, ça s’est terminé avec de la rancoeur, toujours.

Je crois qu’il faut savoir pouvoir s’entendre sur sa manière de faire sa vie, et tomber avec des gens respectueux. Il faudra toujours s’adapter de toute façon, car rien n’est parfait.

La communication ça fait beaucoup. Je recommande la collocation à tout le monde personnellement, je pense qu’à un certain âge ça peut devenir plus compliqué, mais étant dans ma 20aine, sans attaches, c’est parfait.

Pour revenir sur ce qu’à dit @Clarinette, mes colocataires brésilienne et Suédois se sont mis ensemble. Comme on est partis en France et en Allemagne avec mon colloc Allemand, en rentant on s’est plus retrouvé chez eux que chez nous ahahah

Un peu de discussions autour des frontières à mettre en place, un peu de concessions sur leur donner plus de place et c’est passé comme sur des roulettes.

@Clarinette pour moi, entre 3 personnes, 5 personnes et 11 personnes. Le mieux reste 5 personnes. Il y a toujours des gens à la maison, toujours des gens avec qui discuter, et jamais assez pour être ennuyant. Il y a toujours de la place dans le canapé par exemple ahahah

@Emilie je te conseille du mixte honnêtement, bien que ça puisse être compliqué. Par exemple, ma colloc m’a raconté avoir couché avec un de nos anciens collocs. Elle était super sympa avec lui parce qu’elle avait peur qu’il puisse rentrer dans sa chambre (on n’a pas de verrous) et la faire chier, ou vouloir coucher avec elle encore une fois. J’ai appris ça quand il est parti et j’étais écoeuré franchement.

Aucun souci de mon côté dans des collocs mixtes, peut-être parce que je suis un mec, mais le feeling est toujours aussi bien passé entre collocs mixtes et unisexe.

Bref, la collocation c’est cool à partir du moment où tu sais concéder des choses et que tout le monde a un minimum de respect pour les uns les autres.